CV ET PROFIL

Andrea Rolando, passionné de langues, s’intéresse au francoprovençal depuis 2001.

Le contact avec l’Université de Lettres de Turin, le Bureau Régional pour l’Ethnologie et la Linguistique d’Aoste (BREL), le Centre d’études francoprovençales « René Willien » de St-Nicolas (dont il est aujourd’hui membre du bureau de présidence), le Centre de dialectologie et d’étude du français régional à l’Université de Neuchâtel ils lui ont permis d’étudier cette langue sous différentes perspectives :

La toponymie francoprovençale par un mémoire de maîtrise, des enquêtes sur le terrain pour le BREL, un doctorat d’approfondissement théorique à l’Université de Turin et un cours de toponymie au Centre de dialectologie et d’étude du français régional de Neuchâtel ;

sa grammaire (en particulier la morphologie verbale), en tant que collaborateur scientifique au Centre de dialectologie et d’étude du français régional à l’Université de Neuchâtel pendant trois ans, et par des recherches personnelles ;

son enseignement, ses divers systèmes d’écriture, son parcours de revitalisation en Vallée d’Aoste et dans les autres régions de l’aire francoprovençale et son rapport avec l’italien et le français en Vallée d’Aoste, en tant que maître de patois et formateur des maîtres de patois lors des parcours de formation organisés par le BREL, enseignant de Sociolinguistique à l’Université d’Aoste de 2009 à 2012 et par un stage sur les langues en danger organisé par L’Université 2 de Lyon.

Il conduit des recherches en toponymie et sur la morphologie verbale du francoprovençal tout en proposant des conférences ou des animations afin de transmettre cette passion pour le patois. Étant un bon divulgateur, il arrive à expliquer des aspects parfois très techniques de façon simple et accessible aussi à ceux qui ne sont pas experts en matière.

Télécharger le CV ci-dessous:

CV-ROLANDO-Andrea_Février-2016

Télécharger la carte de visite (336x182px) ci-dessous: